MATPALM


‘MatPALM’ Matériaux moléculaires PhotoActivés par Laser pour la Microscopie super-résolue

Funded by the Région Aquitaine and the Group NEO of the Institut des Sciences Moléculaires

P.I. : André Del Guerzo
Team : Guillaume Raffy
Partners : Dario Bassani, Nathan McClenaghan_

Linked to the projects : COMMOTION, SMARTNET, CEFIPRA, OLEV

Le projet de recherche MatPALM porte sur des matériaux et des systèmes moléculaires basés sur l’assemblage de ‘briques moléculaires’ photo-actives et fluorescentes. Leur développement s’appuie sur des études spécifiques par imagerie et micro-spectroscopie de fluorescence. Ainsi, nous proposons d’étudier des matériaux organiques et composites, des nano-objets organiques, des composés du carbone et des systèmes biomimétiques. Ces divers systèmes diffèrent dans leur nature et les perspectives visées, mais sont réunis dans ce projet MatPALM pour deux raisons essentielles : (1) ces matériaux sont basés sur l’auto-assemblage de composés moléculaires photo-actifs présentant des nano-structures ; (2) ils sont demandeurs de nouvelles techniques de microscopie de fluorescence avec une résolution accrue (appelées ‘nanoscopies’) afin de favoriser le développement des propriétés respectives. En effet, ces propriétés sont souvent le résultat d’une nano-structuration à une échelle inférieure à celle dictée par les lois classiques de l’optique qui limite la résolution de la microscopie. Ce projet bénéficie aussi de la synergie déjà existante au sein du groupe Nanostructures Organiques (NEO) de l’Institut des Sciences Moléculaires entre le développement de molécules et des techniques de microscopie. Ceci est unique à Bordeaux et essentiel, car les nouvelles techniques de nanoscopie nécessitent non seulement des montages optiques particuliers, mais également des fluorophores adaptés et différents des composés conventionnels. Bien que certains fluorophores spécifiques à la nanoscopie soient apparus sur le marché, ils sont généralement dédiés aux études en milieu biologique, et donc dans l’eau. Ceci n’est pas le cas de la plupart des matériaux, et il faut donc développer des matériaux qui intègrent des fluorophores adaptés, sans altérer le matériau. Dans ce projet, grâce à l’implication coordonnée de plusieurs chercheurs, nous visons à établir un laboratoire de nanoscopie très modulable et ouvert pour les applications futures. Les objectifs de recherche sont les suivants :
-  Objectif 1 : Obtenir des matériaux à base de nano-domaines juxtaposés et de nature différente, et les imager
-  Objectif 2 : Obtenir des organogels composites et localiser les constituants
-  Objectif 3 : Photo-graver avec une résolution accrue sur du carbone
-  Objectif 4 : Photo-contrôler le flux d’ions dans une nano-cavité en milieu aqueux et tracer le flux par imagerie
-  Barrière 1 : Mettre au point et adapter les techniques de microscopie super-résolue pour étudier les matériaux et systèmes moléculaires des projets décrits ci-dessous.
-  Barrière 2 : Développer des principes généraux ainsi que des briques moléculaires modulables pour s’adapter au mieux aux techniques de microscopie super-résolue.





Actualités

La synthèse organique bordelaise à l’honneur !
18 décembre 2017

Stéphane Quideau est le lauréat 2017 du prix de la Division de (...)


Publication d’un article dans Nature Chemistry - Groupe COMEX
31 mai 2018

Des chercheurs du groupe COMEX ont mis en évidence le comportement (...)