Des nanoparticules pour combattre la maladie de Parkinson


Des neurobiologistes (IMN) et chimistes (ISM) bordelais ont montré que l’utilisation de nanoparticules acidifiantes pourrait être une piste thérapeutique intéressante pour la maladie de Parkinson en agissant sur le dysfonctionnement d’organites cellulaires, les lysosomes.

Tous les détails en cliquant ici !





Actualités

La synthèse organique bordelaise à l’honneur !
18 décembre 2017

Stéphane Quideau est le lauréat 2017 du prix de la Division de (...)


Publication d’un article dans Nature Chemistry - Groupe COMEX
31 mai 2018

Des chercheurs du groupe COMEX ont mis en évidence le comportement (...)